L'anti-com', c'est quoi ?

La « com’ », ce vocable désormais péjoratif qui occupe l’espace médiatique et cristallise l’opinion sur notre profession, menace la crédibilité de tous les annonceurs, publics comme privés. Cette dépréciation de la prise de parole dans l’espace public, mise en évidence par toutes les études récentes, est un danger pour notre métier. Il est de notre responsabilité collective, agences et annonceurs, de ne pas céder à la facilité, de privilégier les contenus et de trouver le ton juste.

Concrètement, être anti-com’, pour Epiceum, ça veut dire :

  • faire danser la troupe de Béjart pour représenter le Grand Paris au Mipim 2013
  • offrir à notre profession deux études de référence sur la communication (Baromètre de la communication locale, Baromètre de la communication intercommunale)
  • recevoir le prix de l’agence la plus innovante pour les collectivités territoriales (Prix Acteurs publics)
  • organiser tous les deux ans, avec l’AdCF, Cap’Com et l’agglo d’Evry, les Rencontres nationales de la communication intercommunale
  • former nos collaborateurs au-delà des obligations règlementaires et des budgets collectés

…Et bien d’autres actions, grandes ou petites, que vous découvrez dans ce site !