Accueil | Initiatives | PRIX [DU MÉTRO] GONCOURT

PRIX [DU MÉTRO] GONCOURT

Epiceum organise chaque année, depuis 2008, le prix [du métro] Goncourt. Il s’agit d’abord d’offrir un livre à nos clients, amis et partenaires, afin de les remercier du bout de chemin parcouru ensemble. Mais le prix [du métro] Goncourt, ce sont aussi des auteurs et des œuvres que l’on souhaite mettre à l’honneur car, chez Epiceum, nous sommes avant tout des amoureux des mots et des bonnes formules. D’où le nom de ce « prix », qui évoque, certes, une institution littéraire mais aussi la station de métro qu’empruntent au quotidien les collaborateurs de l’agence !

Derrière la boutade, il y a une vraie démarche : nos partenaires – les deux libraires du quartier, Fontaine O livres et les anciens lauréats – assurent la sélection des meilleurs premiers romans de l’année. Un comité de lecture, composé des collaborateurs d’Epiceum, de nos partenaires et de quelques volontaires, lit ensuite avec passion et gourmandise la dizaine de livres soumis à leur jugement. Le lauréat de l’année précédente a la lourde tâche d’assurer le rôle de président du jury et d’animer les débats conduisant à la désignation du lauréat de l’année.

Le Bouddha d’or, symbolisant le côté humoristique et décalé de l’initiative mais aussi l’attachement d’Epiceum à la typicité des territoires – à commencer par le sien, à l'orée du quartier de Belleville –, est ensuite remis au lauréat lors d’une cérémonie particulièrement conviviale qui se tient en décembre.

 

Depuis 2008, Carole Martinez (Le coeur cousu), Marc Lepape (Vasilsca), Jean-Claude Lalumière (Le front russe), Manon Moreau (Le vestibule des causes perdues), Christophe Carlier (L'assassin à la pomme verte), Sylvie Tanette (Amalia Albanesi), Cyrille Latour (De l'univers visible et invisible), Nicolas Clément (Sauf les fleurs), Pascale Dewambrechies (L'Effacement) ont été récompensés par ce prix qui, en 2016, a été décerné à Isabelle Bunisset pour Vers la nuit.

 

Page Facebook